Camille Balenieri, Jordi Ballesta, Guillaume Blanc, Estelle Blaschke, Clara Bouveresse, Jonathan Dentler, Monika Dommann, Michael Faciejew, Damiens Grosjean, Jeff Guess, Annabelle Lacour, Anaïs Mauuarin, Davide Nerini, Peter Sachs Collopy, Sabine Süsstrunk, Dominique Versavel
Transbordeur - photographie histoire société, n° 3 - Dossier «Câble, copie, code. Photographie et technologies de l‘information», dirigé par Estelle Blaschke et Davide Nerini
240 pages
93 illustrations couleur
48 illustrations noir et blanc
format 28 x 21,5 cm
29.00 €
ISBN 978-2-86589-115-3
ISSN 2552-9137
1re édition : 2019
Auteurs :
Camille Balenieri, Jordi Ballesta, Guillaume Blanc, Estelle Blaschke, Clara Bouveresse, Jonathan Dentler, Monika Dommann, Michael Faciejew, Damiens Grosjean, Jeff Guess, Annabelle Lacour, Anaïs Mauuarin, Davide Nerini, Peter Sachs Collopy, Sabine Süsstrunk, Dominique Versavel
Traducteurs :
Jean-François Allain, Sophian Bourire, Jean-François Caro, John Tittensor, Catherine Wermester
facebook Partager sur Facebook

Il faut savoir se détourner de la mythologie du « tournant numérique » pour accorder à la photographie, sous ses aspects multiples, un rôle constitutif dans cette évolution et pour comprendre, en somme, la lente élaboration de l’image augmentée.

Durant plusieurs décennies et avant l’avènement de l’électronique, la photographie a suscité les espoirs d’une relève du papier comme support d’accumulation et de diffusion du savoir. Dans ce mouvement d’accélération et d’automatisation de sa diffusion, la photographie a été amenée à dépasser l’opération élémentaire d’enregistrement mimétique du monde pour devenir un médium hybride englobant à la fois l’enregistrement de l’image et le traitement des données relatives à celle-ci. Son statut s’en est trouvé profondément redéfini : de surfaceservant de support matériel à l’image latente, la photographie est devenue interfaceà travers laquelle cette même image se trouve non seulement fixée, mais encore augmentée de toutes sortes de renseignements – chronologiques, géographiques, techniques – qui lui permettent de se donner à voir comme information. Revenir sur son histoire oubliée, « chaînon manquant » entre l’ère du livre et la culture numérique, s’avère essentiel pour saisir les fondements de la « société de l’information » contemporaine et des digital humanities.

Ce troisième numéro de Transbordeur regroupe une quinzaine d’articles composant un volume de 240 pages richement illustré. Il est divisé en quatre sections : un dossier thématique – Photographie et technologies de l'information – regroupant neuf études ; une section « collections » où sont décrits et analysés succinctement des fonds photographiques ; une sélection d’articles libres (varia), faisant une large place aux traductions de textes de chercheurs internationaux ; une section « lectures », consacrée à des comptes rendus d’ouvrages.

Direction de publication
Christian Joschke et Olivier Lugon

Comité de rédaction
Estelle Blaschke, Éléonore Challine, Claire-Lise Debluë, Claus Gunti, Christian Joschke, Olivier Lugon, Estelle Sohier, Ann-Katrin Weber